Home La Une 154 députés ont fait la formation express sur les enjeux climat et biodiversité

154 députés ont fait la formation express sur les enjeux climat et biodiversité

by admin
0 comment


Une députée, Danielle Simonnet, lundi, pour le premier jour. Cinquante-sept, mardi. Et 97 ce mercredi. Au total, 154 députés se sont assis ces trois derniers jours, sous le barnum installé à deux pas de l’Assemblée nationale, où les attendaient 40 scientifiques français, experts du climat et de la biodiversité.

Au programme : trente minutes de formation en accéléré pour se mettre à la page sur les consensus scientifiques sur le climat et la biodiversité, abordé les grandes pistes d’actions, et les principaux dossiers à venir, sur ces deux enjeux, sur la table de l’Assemblée nationale.

Pas les 289 visés

Cette idée, présentée comme une première mondiale par ses organisateurs, a d’abord germé dans la tête de l’ex-député Mathieu Orphelin et de Christophe Cassou, climatologue au CNRS et auteur du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Ils ont été rejoints par cette quarantaine de scientifiques et « Pour un réveil écologique », collectif de diplômés et jeunes actifs engagés sur les questions diplomatiques.

L’objectif, lundi, était de sensibiliser une majorité absolue de députés sur ces trois jours. Soit 289 donc. Le compte n’y est pas, « mais 154 députés, soit 27 % de l’Assemblée nationale, c’est tout de même très bien », glisse Matthieu Orphelin.

Au total, 80 élus d’Ensemble !, coalition de partis politiques de la majorité présidentielle créée pour la dernière législative, sont allés à la rencontre des scientifiques », détaille l’ex-député. Les Nupes étaient 70. En revanche, il n’y a eu qu’un élu LR à faire le déplacement. Pas plus côté Rassemblement national. « Un seul député m’a dit n’avoir rien appris en venant, poursuit Matthieu Orphelin qui préfère noter que « certains sont restés plus d’une heure voire sont venus deux fois ».

Une première qui appelle des suites

Cette opération était à considérer comme une « formation premiers secours », le début de quelque chose de plus grand, annonçaient d’entrée de jeu, lundi, les organisateurs. Matthieu Orphelin confirme ne pas vouloir en rester là ce mercredi soir et évoquait plusieurs suites possibles : « des mises à niveau annuelles des parlementaires et collaborateurs, la formation des cabinets ministériels, des formations par groupe ou par commission, des approfondissements de certains points ». « La société civile a également plébiscité ce type de formations », ajoute-t-il.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin