Home Business Céréales bloquées en Ukraine : Kyiv demande l’exclusion de la Russie de la FAO

Céréales bloquées en Ukraine : Kyiv demande l’exclusion de la Russie de la FAO

by admin
0 comment


La Russie doit quitter la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. C’est la requête formulée par Volodymyr Zelensky.

Risques de famine en Afrique et au Moyen-Orient

Le président ukrainien accuse Moscou d’être responsable du blocage de plus de 20 millions de tonnes de céréales destinées à l’exportation et ainsi de faire planer le risque de famine, notamment dans les pays d’Afrique et du Moyen-Orient, très dépendants du blé ukrainien.

« Des centaines de millions de personnes sur différents continents se retrouvent confrontées soit, au minimum, au risque d’un manque de nourriture, ou au pire, au risque de famine. Et la Russie porte l’entière responsabilité de cette situation. L’Europe vit l’une des situations énergétiques les plus difficiles de son histoire. Et nous ne savons même pas quelles autres crises la Russie prépare pour le monde libre.

Les ports ukrainiens bloqués par la flotte russe

Volodymyr Zelensky accuse la flotte russe de bloquer les ports ukrainiens, dont celui d’Odessa. Son discours en visioconférence intervenait en marge d’une réunion interministérielle de l’OCDE à laquelle participait également le président du Conseil italien.

Pour Mario Draghi, la reprise des exportations de céréales d’Ukraine doit figurer parmi les priorités :

« Nos efforts pour empêcher une crise alimentaire doivent commencer par les ports ukrainiens de la mer Noire. Nous devons débloquer les millions de tonnes de céréales qui sont bloquées à cause du conflit. Nous devons offrir au président Zelensky les garanties dont il a besoin pour que les ports ne soient pas attaqués. »

Avant que la guerre n’éclate, l’Ukraine était en passe de devenir le troisième exportateur mondial de blé. Kyiv exportait par ailleurs, chaque mois, 15% du maïs mondial et 50% de l’huile de tournesol.

Conséquence de la guerre, les cours s’affolent. Depuis le début du conflit, les prix du blé au niveau mondial ont augmenté de plus de 100 dollars la tonne.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin