Home Sport «C’est un scandale», couac et incompréhension sur l’hippodrome d’Enghien

«C’est un scandale», couac et incompréhension sur l’hippodrome d’Enghien

by admin
0 comment


Il est environ 18 h 45 lorsque le départ de la dernière épreuve du programme sur l’hippodrome d’Enghien (Val-d’Oise) est donné. Alors que les ailes de l’autostart se replient, seuls quatre concurrents sur les quatorze partants, s’élancent et bouclent le parcours. Pour les autres participants, l’annonce d’un faux départ semble avoir été claire. « On a entendu le starter dire : ça ne va pas aller messieurs, racontent plusieurs drivers. Du coup, on l’a écouté. »

L’incompréhension est totale sur le Plateau de Soisy où la majorité des concurrents errent sur l’anneau où l’autostart est stationné à l’extérieur, juste après le poteau d’arrivée. Finalement, I Love You Tek, associé à Tony Le Beller, franchit le poteau en tête. Au même moment sur la piste, le starter, François Dejean, s’agite et échange avec plusieurs pilotes. À leur retour aux balances, les quatre concurrents ayant continué la course s’expliquent. « Dans le premier tournant, nous avons demandé à la voiture suiveuse (dans laquelle se trouvent les commissaires) si on devait arrêter, s’agacent Tony Le Beller, François Lecanu, Clément Duvaldestin et Jérémy Koubiche. Ils nous ont répondu qu’ils (les commissaires) n’avaient pas eu d’indications. »

« On fait comment maintenant ? »

Entre-temps, l’entourage d’I Love You Tek pose pour la photo des vainqueurs. Les commissaires arrivent alors dans le rond de présentation pour écouter les explications des professionnels. « On fait comment maintenant ? » lâchent les différents entourages. Ce à quoi répond Olivier De Seyssel, commissaire principal de la réunion : « Il y a visiblement eu un problème de transmission entre le starter et les commissaires. Il est clair que les quatre chevaux qui ont bouclé leurs parcours ne peuvent pas recourir. » Il Presidente, I Love You Tek, Idéal du Biston et Ibério restent donc aux boxes au grand désarroi des entourages. « Nous ne sommes pas fautifs, et mon cheval a fait la course pour rien », peste Jérémy Koubiche, qui réclame, comme les quatre autres, l’allocation de son classement. Dans ce cas de figure, un dédommagement pourrait leur être accordé. Un argument dans la négociation qui a été avancé par les officiels présents dans le rond de présentation.

Lors de son retour vers les balances, le starter, François Dejean, est interpellé par François Lecanu et Clément Duvaldestin. L’échange est vif mais très correct. « Avec mon assistant, on a signalé le faux départ au talkie-walkie, argumente le starter. Je ne comprends pas pourquoi les commissaires n’ont pas eu l’information. » Dépités, les deux pilotes repartent avec cette explication sans savoir le ou les fautifs de l’histoire. « C’est un scandale », soupire, dépité, François Lecanu.

Finalement, l’épreuve se disputera avec environ trente minutes de retard, sans les quatre trotteurs, et la victoire reviendra à I Love Josselyn, alors que ce dernier était hors course lors du premier départ. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Reste à savoir si les parieurs apprécieront…





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin