Home Monde Chauffeur avant la guerre, il cuisine bénévolement au front

Chauffeur avant la guerre, il cuisine bénévolement au front

by admin
0 comment


AA/Kherson

Alors que la guerre russo-ukrainienne continue de faire des ravages, de nombreux citoyens ukrainiens ont rejoint volontairement le front. Certains ont quitté temporairement leur profession pour occuper divers postes dans l’armée.

Les volontaires, qui exerçaient différentes professions aux quatre coins du pays avant la guerre, soutiennent maintenant l’effort de guerre, en tant que membres à part entière de l’armée.

Dans un bataillon d’artillerie rattaché à la 45ème brigade d’artillerie des Forces armées ukrainiennes, déployée en première ligne dans la région de Kherson en Ukraine, on retrouve des volontaires exerçant des professions telles que des commerçants, chauffeurs, professeurs de musique…

FOTO 1

-Il cuisine des repas trois fois par jour pour les soldats

Hier chauffeur de camion, il devient, avec le début de la guerre, cuisinier au service des soldats ukrainiens du front à Kherson.

Valodia, qui n’a pas révélé son nom de famille pour des raisons de sécurité, a déclaré à l’Agence Anadolu (AA) qu’il était ravi d’être cuisinier au front.

Cet ancien chauffeur prépare les repas des soldats sur un poêle à bois en plein air, et transporte les matières comestibles des entrepôts « plus frais » qu’il a creusés dans les tranchées du terrain où ils se trouvent. Il a affirmé qu’il essayait de remplir sa tâche avec fierté tout comme les autres volontaires se trouvant sur le front.

FOTO 2

« Nous faisons la guerre. En même temps, je suis ici en train de préparer de la nourriture pour les soldats. Chacun a son propre devoir en temps de guerre. » a-t-il expliqué.

« J’ai été appelé volontairement dans l’armée et maintenant je suis ici. Je continuerai à rester ici », a déclaré Valodia, notant qu’il travaillait comme chauffeur dans une entreprise avant le début des attaques russes contre l’Ukraine.

-Des soldats satisfaits de la nourriture

« Tout le monde est content de la nourriture que je prépare. Les soldats disent que la nourriture est délicieuse. J’essaie de cuisiner de la bonne nourriture » dit-il avant de révéler une expérience en tant que cuisinier dans le civil.

Originaire de la région de Ternopil en Ukraine, Valodia commence ses journées au front, en allumant son poêle vers 6h00 tous les matins.

« Je prépare du thé et du café pour les soldats vers 6h00 du matin. Ensuite, nous prenons le petit-déjeuner. Puis, je prépare le déjeuner et le dîner. Comme dans la vie normale, je cuisine trois fois par jour » a-t-il poursuivi.

Expliquant être livré de produits frais régulièrement, Vélodia prépare des soupes et d’autres plats délicieux tous les jours, mais il cuisine surtout de la viande et des pommes de terre. « Bien sûr, je ne suis pas un vrai cuisinier, mais j’essaie de m’améliorer » affirme-t-il en soulignant que l’armée dispose de suffisamment de vivres et qu’elle n’a pas de problème d’approvisionnement.

-Fort de l’expérience qu’il a acquise en cuisinant fréquemment à la maison avant la guerre, il essaie maintenant de soutenir les soldats.

« Quand la guerre sera finie, je retournerai dans la ville de Ternopil, où je vivais, puis je retrouverai mon ancien travail » conclu-t-il.



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin