Home La Une Des coureuses dénoncent les commentaires misogynes après les chutes

Des coureuses dénoncent les commentaires misogynes après les chutes

by admin
0 comment


Les championnes en titre du Luxembourg et de la France, élèvent la voix face aux commentaires haineux et misogynes dont sont victimes les coureuses du Tour de France femmes.

Le Tour de France femmes fait beaucoup parler de lui depuis le départ de Paris, notamment en raison des chutes qui s’enchaînent au détriment des coureuses, la plus spectaculaire ayant eu lieu jeudi à 45 kilomètres de l’arrivée de la 5e étape. Ces chutes font inévitablement l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux pouvant aller de la simple plaisanterie à la plus exécrable réflexion misogyne.

Il n’y a pas que les femmes qui chutent

En réponse à ces « haters », Christine Majerus a publié des photos des chutes lors de l’édition du Tour de France masculin de cette année, on y voit notamment le champion en titre, Jonas Vingegaard.

Mais ces commentaires désobligeants ne viennent pas uniquement des internautes lambda, en témoigne la réponse cinglante d’Audrey Cordon-Ragot à l’ancien journaliste Pierre Salviac concernant le niveau des coureuses qui participent à la compétition.

Des erreurs qui peuvent s’expliquer par la nervosité omniprésente au sein du peloton. Tous les regards sont braqués sur les coureuses qui participent à cette première édition du Tour de France femmes après 33 ans d’absence. Selon Séverine Eraud, membre de la formation du Stade Rochelais, elles n’ont pas le droit à l’échec :

C’est une grande course, elles sont toutes là prêtes avec de l’ambition les grosses structures. Elles n’ont pas le droit de se rater donc elles ne laissent pas la place et ça crée des chutes

 

 





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin