Home La Une « D’ici deux ans, le club doit finir régulièrement dans les trois premiers », ambitionne Lucien Favre

« D’ici deux ans, le club doit finir régulièrement dans les trois premiers », ambitionne Lucien Favre

by admin
0 comment



Il n’a « pas hésité » quand l’OGC Nice s’est présenté comme une option dans la suite de sa carrière. L’ancien, et désormais officiellement nouvel entraîneur du club, Lucien Favre ne cache pas son « grand plaisir » de revenir à Nice. Un large sourire n’a pas quitté son visage lors de la tenue de la conférence de presse ce lundi après-midi au centre de formation de l’OGC.

Aux côtés du président Jean-Pierre Rivère, avec qui il a toujours gardé contact, il a alors présenté ses ambitions pour l’équipe. « D’ici deux ans, Nice doit faire en sorte de progresser, de faire de belles choses, et doit finit régulièrement dans les trois premiers du classement. Et même plus ! », a-t-il annoncé.

« Faire partie de la galaxie »

Des plans réalisables selon lui grâce au soutien d’Ineos, propriétaire du club depuis 2019, dont le projet « est d’être performant sans avoir de grands noms », d’après le président du club. Le groupe pétrochimique britannique possède d’autres équipes dans d’autres sports qui font partie « d’une galaxie » en étant premiers, comme en cyclisme, en Formule 1 ou en voile.

Jean-Pierre Rivère a affirmé sa volonté de voir « l’OGC dans cette galaxie ». « On n’était pas dans le flou [peu de communication a été faite depuis les discussions entre Christophe Galtier et le PSG] , on savait qu’on voulait retrouver l’ADN du club, avoir du beau jeu, prendre du plaisir. Que l’équipe soit reconnaissable au-delà de son maillot. On a gardé un bon souvenir de Lucien. On va faire un très beau chemin ensemble. » Lors de son premier passage, l’entraîneur avait dirigé 99 matchs et atteint la 3e place avec 78 points en 2016-2017.

Le mercato, « la chose la plus importante » pour Lucien Favre

Ecarté du Borussia Dortmund en décembre 2020, le technicien suisse de 64 ans revient après « cinq ans de travail » et « une pause », qu’il avait déjà pris après d’autres successions d’expériences. « J’essaie toujours de m’améliorer et c’est ce que je continue de faire. Il y a un tas de choses à faire pour progresser. Il faut analyser, il faut s’adapter au football qui change sans arrêt », a-t-il rappelé. En tant qu’entraîneur, il compte aussi s’adapter à ses joueurs pour trouver la meilleure tactique de jeu.

Et pour atteindre ces objectifs, le coach suisse veut travailler de façon « collégiale », « échanger sur les idées » pour « prendre la bonne décision », notamment au sujet du recrutement. Il estime que « ça doit être intuitif » mais qu’il faut « faire participer les autres », notamment son staff composé d’Arjan Peço et Christophe Moulin mais aussi Jean-Pierre Rivère, avec qui il a échangé régulièrement des regards de complicité lors de la conférence de presse.

Ce lundi après-midi, aucune annonce sur le mercato n’a été faite. Lucien Favre a tout de même souligné que c’était « la chose la plus importante » citant Arsène Wenger quand il était à Arsenal et précisant qu’il le pensait aussi. L’équipe sera donc bien « remodelée ».



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin