Home Sport «En général, je dis que j’ai presque gagné le Tour» : à la rencontre de Michael Rasmussen, un repenti sans remords

«En général, je dis que j’ai presque gagné le Tour» : à la rencontre de Michael Rasmussen, un repenti sans remords

by admin
0 comment


Puis soudain, il se mit à chuchoter. Une seconde ou deux, pas plus. Jusqu’ici, Michael Rasmussen déroulait. Volubile, parfois souriant, jamais contrarié, il racontait sa chute, sa reconstruction et cet entre-deux. La dépression qui l’a terrassé et les idées noires qui l’ont accompagné après son exfiltration en plein Tour de France 2007 alors qu’il portait la tunique jaune. « J’étais à deux doigts de me suicider mais c’est mon fils d’un an et demi qui m’a gardé en vie. Ce n’était pas juste de vivre sans son père », nous confiait-il. Puis d’un coup aussi sec que ses attaques en montagne, sa voix baissa d’un cran.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin