Home Sport Euro féminin : « Ça va être un casse-tête pour trouver le 11 qui va démarrer » note Diacre

Euro féminin : « Ça va être un casse-tête pour trouver le 11 qui va démarrer » note Diacre

by admin
0 comment


Les Bleues ont remporté leurs deux matchs de préparation face au Cameroun (4-0) et au Vietnam (7-0) ce vendredi à Orléans. Avant de partir en Angleterre mardi, la sélectionneuse Corinne Diacre ne cache pas sa satisfaction.

Que retenir après ce dernier test ? Le festival offensif ?

CORINNE DIACRE. Oui, pas de blessées également. On a pu donner du temps de jeu aussi à un maximum de joueuses. La préparation se termine. Maintenant on va se concentrer sur la compétition à partir de la semaine prochaine.

Sentez-vous une forme d’impatience d’en découdre chez vos joueuses  ?

Elles avaient toutes envie de jouer ce soir, ça, je peux vous l’assurer. Maintenant il ne fallait pas qu’on se trompe d’objectif non plus. Les performances individuelles et la performance collective ont été intéressantes. Je l’ai dit : on termine sans blessure, on va récupérer Sakina (Karchaoui), Grace (Geyoro) et Wendie (Renard) la semaine prochaine. Donc on aura le groupe au complet pour démarrer nos séances sur le sol anglais.

On imagine que le match de Kadidiatou Diani vous a satisfait avec un doublé et beaucoup d’énergie à revendre…

Oui, exactement, on avait souhaité la laisser au repos la semaine dernière pour lui donner du temps de jeu aujourd’hui. Elle doit je pense encore faire un peu plus dans la finition. Mais c’est bien ce soir qu’elle ait pu marquer. C’est toujours bon pour une attaquante de marquer. Ça met de la confiance.

N’avez-vous pas joué parfois trop vite ?

Oui la deuxième période a été moins aboutie mais quand vous menez 6-0 à la mi-temps c’est difficile, pourtant ce n’est pas faute de les avoir secouées gentiment en leur disant qu’on repartait à zéro pour essayer de garder cette rigueur et cette discipline. Malgré tout elles ont essayé des choses. Les joueuses entrantes ont aussi apporté quelque chose. Ça me permet d’avoir plusieurs solutions. Ça va être un casse-tête pour trouver le 11 qui va démarrer tellement j’ai de choix.

Peut-on parler de préparation parfaite ?

Non elle aurait été parfaite si j’avais disposé de 23 joueuses ce soir. À partir du moment où j’en avais trois en tribune pour moi ce n’est pas parfait. Mais quand on voit la physionomie du match on est contentes de ne pas avoir pris de risque.

Ne regrettez-vous pas d’avoir affronté des adversaires d’un niveau si peu élevé ?

On s’adapte aux équipes qu’on a face à nous. On s’adaptera aussi face à l’Italie le 10 juillet. Ce ne sera pas un problème pour nous. On se mettra dans les bonnes conditions. On a démarré ce match de manière très rigoureuse. On a fait les choses correctement. On va encore travailler. On a encore des petites choses à peaufiner.

Comment allez-vous gérer les neuf jours avant l’Italie ?

On va déjà récupérer de ces trois semaines et demie de préparation en passant 48 heures en famille. Et on aura le temps d’ici mardi de se remettre la tête au travail en vue de préparer l’Italie qui a déjà été bien observée.

Êtes-vous impatiente ?

Non, hâte de rentrer un peu en famille pour se reposer. Les trois semaines et demie ont été longues. Notamment ces 15 derniers jours. On aura le temps lundi soir quand on remettra les pieds sur Paris pour se mettre la tête à l’Euro. Mais on y pense quand même malgré tout… (sourire)

Quel discours avez-vous tenu à Katoto par rapport à sa situation au PSG ?

Je savais que c’était imminent. Il fallait être patient, on l’a été, Marie aussi et ce soir elle a été performante, elle a marqué un but, ça lui fait du bien, ça nous fait du bien. On va pouvoir partir en Angleterre sereinement. .



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin