Home La Une « Il est parti comme il est arrivé », Pablo Longoria explique les raisons du départ de Jorge Sampaoli

« Il est parti comme il est arrivé », Pablo Longoria explique les raisons du départ de Jorge Sampaoli

by admin
0 comment



Jorge Sampaoli et l’Olympique de Marseille, c’est déjà fini. Le club olympien et l’entraîneur argentin ont annoncé ce vendredi la fin de leur collaboration, à la surprise générale. « Ce n’est pas une journée facile. On a décidé de se séparer d’un accord commun. Je remercie Jorge pour les très bons moments de foot et humains qu’on a vécus ensemble. C’est un ami. Il a été honnête jusqu’à la fin », a expliqué Pablo Longoria lors d’une conférence de presse.

Jorge Sampaoli n’aura donc tenu que deux jours en tant qu’entraîneur pour sa deuxième saison à l’Olympique de Marseille, alors que les joueurs ont repris le chemin de l’entraînement depuis mercredi. Mais les signaux d’un possible départ se multipliaient depuis quelques heures. Des rumeurs avaient déjà fait état de la lassitude de l’Argentin face à la lenteur du mercato estival de l’OM, finalement lancé jeudi avec la signature du jeune défenseur Isaak Touré (Le Havre, L2).

Mêmes ambitions, mais timing différent

Mais Sampaoli voulait des renforts plus aguerris pour la prochaine Ligue des champions. « Mon rythme et mes objectifs ne sont pas les mêmes que celui des dirigeants. Il n’y a rien de mal à prétendre des choses différentes. L’important c’est de rechercher l’excellence et de vouloir ce qu’il y a de mieux pour l’OM », a avancé l’entraîneur dans un message diffusé sur Instagram. Dans celui-ci, il remercie « Pablo Longoria, les joueurs, les salariés du club et les supporters ». « C’est une question de timing dans le projet. On a les mêmes ambitions, mais des temps différents », a d’ailleurs confirmé un peu plus tard Pablo Longoria.

Le président de l’OM et son nouveau directeur du football, Javier Ribalta, s’étaient rendus au Brésil il y a quelques jours pour prévenir l’entraîneur argentin des contraintes du club en matière de masse salariale pour ce mercato estival. Les attentes de Sampaoli pour la nouvelle saison et la Ligue des champions étaient donc de moins en moins en adéquation avec les réalités économiques de l’Olympique de Marseille.

Ses déclarations juste avant le dernier match de la saison contre Strasbourg, prennent désormais tout leur sens. « Est-ce qu’on aura la possibilité de construire un effectif pour la Ligue des champions et y affronter des équipes taillées pour cette compétition avec un budget, un club et un entraîneur ? Ou est-ce qu’on veut être là pour quatre ou six matchs et stop ? Au club d’être sincère à ce niveau-là », avait-il lancé. Sampaoli a désormais les réponses qu’il attendait.

Parti « sans rien demander »

Peu avant sa nomination en mars 2021 et les départs d’André Villas-Boas et de Jacques-Henri Eyraud après les incidents de la Commanderie, Pablo Longoria souhaitait de la « stabilité » au sein du club, mais le bouillonnant Sampaoli part après une saison complète seulement. « Jorge a renoncé à tous ses contrats. Il est parti comme il est arrivé, il est ambitieux. Il a eu beaucoup de respect pour le club. Toutes les personnes arrivées avec Jorge ont pris la même direction, sans rien demander, il faut le souligner, c’est rare dans le foot », a expliqué Pablo Longoria.

Le président de l’OM s’active désormais à chercher un coach « dans un projet cohérent » avec « plus de moyens que la saison dernière, les recettes augmentent avec la Ligue des champions ». L’Espagnol « espère avoir un nouvel entraîneur en place dès lundi prochain », alors que « des discussions » sont en cours avec plusieurs, mais Pablo Longoria a « un entraîneur en tête, c’est la piste qu’on veut privilégier ». Le nom de Roberto De Zerbi revient avec insistance du côté de Marseille depuis l’annonce du départ de Sampaoli.

Pablo Longoria a également réaffirmé les ambitions de l’OM sur le plan du mercato avec la volonté « d’augmenter le niveau de l’équipe » et « répondre aux attentes des supporters ». « Le mercato est très lent. Il faut avoir de la patience. Je suis à l’aise », s’est-il voulu rassurant après cette annonce surprise. Mais contrairement à son mentor Marcelo Bielsa, Jorge Sampaoli est parti dès qu’il a senti le vent tourner.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin