Home Monde Inde: Arrestation d’un directeur de site de fact-checking

Inde: Arrestation d’un directeur de site de fact-checking

by admin
0 comment


Publié

Le journaliste Mohammed Zubair, directeur d’un site de fact-checking, est connu pour être critique du premier ministre nationaliste Narendra Modi.

Narendra Modi, premier ministre indien, en compagnie du chancelier allemand Olaf Scholz à droite.

Narendra Modi, premier ministre indien, en compagnie du chancelier allemand Olaf Scholz à droite.

AFP

La police indienne a arrêté lundi le cofondateur d’un site internet de fact-checking, un critique virulent du gouvernement du premier ministre Narendra Modi, a déclaré l’un de ses collègues.

Mohammed Zubair a été arrêté à New Delhi après avoir été convoqué pour un interrogatoire dans une affaire antérieure, a déclaré Pratik Sinha, qui dirige le site Alt-News avec Mohammed Zubair. Il a précisé sur Twitter que son collègue avait été arrêté illégalement et était détenu par la police à New Delhi.

Mohammed Zubair a été l’un des critiques les plus virulents du parti nationaliste hindou au pouvoir de M. Modi, Bharatiya Janata, et a fréquemment dénoncé les discours de haine de groupes hindous sur internet. Il a été visé dans plusieurs affaires judiciaires au fil des ans, que ses partisans décrivent comme des tentatives politiquement motivées de le faire taire.

Certains médias locaux ont lié son arrestation lundi à la récente controverse sur des remarques incendiaires concernant le prophète Mahomet faites par un porte-parole du BJP, qui ont déclenché des protestations et suscité l’indignation du monde musulman.

De nombreux nationalistes hindous ont attiré ces dernières semaines l’attention sur d’anciens commentaires de M. Zubair et d’autres critiques de Modi sur les réseaux sociaux. Ils ont exigé qu’il soit poursuivi pour avoir porté atteinte à leurs croyances religieuses. La plupart des critiques du gouvernement voient cependant l’arrestation de M. Zubair comme faisant partie d’une répression contre les militants de la liberté d’expression et des droits, que l’Inde a connue depuis l’arrivée au pouvoir de Narendra Modi en mai 2014.

La police a arrêté samedi la militante Teesta Setalvad, originaire de l’État du Gujarat, d’où vient également le premier ministre. Elle a fait campagne pour que ce dernier soit déclaré complice d’émeutes sectaires meurtrières il y a vingt ans. Des manifestations ont eu lieu lundi dans plusieurs villes indiennes, des militants et des organisations pour la liberté d’expression exigeant la libération de la militante.

(AFP)





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin