Home Sport Kevin Mayer, champion du monde de décathlon : «Plus c’est dur, plus l’ascenseur émotionnel vers la gloire est incroyable»

Kevin Mayer, champion du monde de décathlon : «Plus c’est dur, plus l’ascenseur émotionnel vers la gloire est incroyable»

by admin
0 comment


Il est le Bleu qui sauve l’honneur et la patrie. Seul français à avoir remporté une médaille lors des Mondiaux d’athlétisme, à Eugène dimanche, Kevin Mayer est aujourd’hui double champion du monde de décathlon. Après son sacre, l’athlète tricolore s’est exprimé sur sa performance. Il a aussi parlé de son titre, de l’équipe de France et de l’éducation par le sport.

Vous aviez prédit des rebondissements après le forfait du champion olympique en titre Damian Warner. Vous ne vous étiez pas trompé…

KEVIN MAYER. Je l’ai dit, mais je n’y croyais pas énormément. J’étais confiant sans l’être. C’était l’enfer d’un point de vue attente et pression. J’étais dans un gouffre. Gagner, c’est toujours incroyable. C’est une énorme fierté de réussir dans ces conditions-là. C’est un réel travail d’équipe. Mon entourage est incroyable. Plus c’est dur, plus l’ascenseur émotionnel vers la gloire est incroyable. Aujourd’hui je suis champion du monde. Je suis tellement content d’apporter le plus de visibilité possible à l’athlétisme et au décathlon parce que ce sport le mérite. Je vais essayer de le porter à bout des bras pour améliorer à ma hauteur ce que je peux faire. Il y a énormément de points éducatifs qui peuvent être tirés de ce sport.

Que représente ce deuxième titre de champion du monde ?

Je m’en fous de doubler. Je vois chaque compétition comme une condition de mon bonheur. J’adore m’entraîner et j’adore m’exprimer en championnat. Je me donne les moyens chaque année de revivre ce bonheur incroyable. Quand je fais des médailles, le mois d’après je suis sur un nuage. Je vis un rêve éveillé. Je peux vous assurer que j’en profite chaque jour. Je suis conscient de la chance et de l’entourage que j’ai. Je sais que j’ai 30 ans et ça ne durera pas toute la vie même si j’espère avoir une belle longévité.

L’émotion était très forte sur le podium. Que s’est-il passé dans votre tête à ce moment-là ?

Cela a été une année vraiment très compliquée. Être présent aujourd’hui, franchement c’était inespéré. Quand on est autant au pied du mur, qu’en deux mois on fait tout ce qu’il faut, que malgré ça on n’est pas confiant, et que pendant la compétition on y arrive… La pente ascendante d’émotions que je viens de me prendre dans la tête… Je suis premier. Ce n’est pas comme l’année dernière, c’était une médaille d’argent olympique, j’avais sauvé les meubles. Mais là, je suis champion du monde. Pour la deuxième fois. J’ai toujours admiré les légendes en France, Teddy Riner, Zinédine Zidane, Martin Fourcade… Je ne me mets pas du tout sur un pied d’égalité avec eux, mais j’aimerais, un jour, être une légende. Ça passe par là.

Quel bilan faites-vous de l’équipe de France sur les Championnats du monde ?

Les attentes que l’on avait vis-à-vis des athlètes tricolores et de leur niveau ont été comblées. Je suis très fier de mon équipe de France. Ils ont tout donné. Peu importent les résultats, il y a la manière. J’ai une couverture médiatique avec cette médaille et j’aimerais prendre la parole.

Qu’avez-vous à dire ?

En France, on a un esprit sportif modéré. Quand on est petits, on ne nous donne pas les moyens de se dire « je peux briller à travers le sport ». Si on veut être meilleurs dans 20 ans, il faut changer le système éducatif. Ce n’est pas quand on fait du sport de haut niveau que l’on crée des médailles, cela dépend du nombre de personnes et de jeunes qui sont passionnés de sport. Plus ils sont nombreux, plus on a de probabilité d’avoir des exploits. Il y aura des exploits aux JO 2024 à Paris, parce que ce sera en France mais cela restera des exploits. On ne peut pas aller chercher quelque chose qui n’existe pas.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin