Home Monde La Corée du Sud appelle au « calme » après la visite de Pelosi à Taïwan

La Corée du Sud appelle au « calme » après la visite de Pelosi à Taïwan

by admin
0 comment


AA / Séoul

La Corée du Sud a appelé mercredi au calme et au dialogue pour maintenir la paix et la stabilité régionales, après l’escalade des tensions entre Washington et Pékin suite à la visite de la présidente américaine Nancy Pelosi à Taïwan.

Pelosi doit également se rendre en Corée du Sud dans le cadre de sa tournée asiatique, qui comprend Singapour, la Malaisie et le Japon.

Un responsable du bureau présidentiel a déclaré dans un communiqué de presse que son pays appelait à la paix et à la stabilité régionales par le dialogue, selon l’agence locale « Yonhap ».

« La position de notre gouvernement est de maintenir un contact étroit avec les parties concernées », a-t-il ajouté.

Le responsable a salué la visite de Pelosi dans son pays, ajoutant que le bureau présidentiel espère parvenir « à de nombreuses réalisations » lors de sa rencontre jeudi avec le président du Parlement Kim Jong Un.

Le responsable a ajouté que le président Yoon Seok-youl « ne rencontrera pas Pelosi parce qu’il est en vacances actuellement ».

Ce matin, Pelosi a conclu sa visite à Taïwan, au cours de laquelle elle a rencontré le président du pays, Tsai Ing-wen, dans la capitale, Taipei, ainsi qu’un certain nombre de responsables.

Mardi soir, le ministère chinois des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur américain à Pékin, Nicholas Burns, au sujet de la visite de Pelosi à Taïwan.

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Xie Feng, a déclaré à l’ambassadeur américain que la visite de Pelosi à Taïwan attisait les hostilités et que les conséquences seraient « très graves ».

En réponse à la visite de Pelosi, le ministère chinois de la Défense a annoncé plus tôt qu’il lancerait une « série d’opérations militaires spécifiques » dans les environs de Taïwan.

Les États-Unis reconnaissent, diplomatiquement, l’autorité de la Chine sur Taïwan, mais Pékin n’apprécie pas les liens étroits entre Washington et l’île autonome.

La Chine considère Taïwan comme une province sécessionniste qui finira par faire à nouveau partie du pays.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin