Home Monde La France condamnée par la CEDH pour une peine trop lourde à l’encontre du cofondateur d’Action directe

La France condamnée par la CEDH pour une peine trop lourde à l’encontre du cofondateur d’Action directe

by admin
0 comment


AA / Paris / Ümit Dönmez

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné, jeudi, la France pour avoir prononcé une peine de prison trop lourde à l’encontre du cofondateur du groupe armé terroriste d’extrême gauche, « Action directe ».

Jean-Marc Rouillan avait été condamné en appel, en 2017, à 18 mois de prison, dont dix fermes, pour « complicité d’apologie publique d’actes de terrorisme ».

Dans une interview accordée à un média marseillais en 2016, l’homme qui avait passé 25 ans en prison pour des assassinats à caractère terroriste, avait évoqué ce qu’il avait décrit comme « le courage » avec lequel se seraient battus les terroristes du 13 novembre.

« Je les ai trouvés très courageux, ils se sont battus très courageusement. Ils se battent dans les rues de Paris, ils savent qu’il y a 2 000 ou 3 000 flics derrière eux », avait-il déclaré.

Devant les juges du Tribunal correctionnel de Paris, en 2016, Rouillan avait estimé qu’il aurait dû employer le « déterminés », plutôt que « courageux ».

La CEDH a jugé que la peine à l’encontre de Rouillan n’était pas « proportionnée », sans pour autant contester sa condamnation pour apologie du terrorisme.



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin