Home Monde la guerre en Ukraine rappelle à l’Europe le génocide de Srebrenica

la guerre en Ukraine rappelle à l’Europe le génocide de Srebrenica

by admin
0 comment


AA / Belgrade, Serbie / Talha Ozturk

La guerre en Ukraine rappelle à l’Europe le génocide de Srebrenica et les sinistres souvenirs de la guerre des Balkans occidentaux des années 1990, ont déclaré, dimanche, des responsables de l’UE à la veille du 27e anniversaire du génocide de Srebrenica.

« L’Europe n’a pas oublié ce qui s’est passé à Srebrenica et notre propre responsabilité pour n’avoir pas été en mesure de prévenir et d’arrêter le génocide », ont affirmé Josep Borrell, chef de la politique étrangère de l’UE, et Oliver Varhelyi, commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, dans une déclaration commune.

« L’Europe a échoué à Srebrenica et nous en éprouvons de la honte », ont-ils admis.

Le génocide de Srebrenica doit rester dans les mémoires plus que toute autre atrocité de l’histoire européenne, ont déclaré les deux responsables de l’UE.

Et d’ajouter : « Il n’y a pas de place en Europe pour le déni de génocide, le révisionnisme et la glorification des criminels de guerre. Tous les citoyens de Bosnie-Herzégovine méritent une société où règnent le pluralisme, la justice et la dignité humaine ».

À l’occasion du 27e anniversaire du génocide de Srebrenica, la Bosnie-Herzégovine s’apprête à faire ses adieux, lundi, à 50 autres victimes identifiées.

Après les inhumations de lundi à Potocari, le nombre de victimes du génocide enterrées dans ce mémorial atteindra les 6 721.

– Le génocide de Srebrenica

Le massacre de Srebrenica, perpétré en juillet 1995, a coûté la vie à plus de 8 000 hommes et jeunes garçons musulmans de Bosnie, lorsque les forces serbes de Bosnie ont attaqué la ville, malgré la présence des troupes néerlandaises de maintien de la paix.

Les forces serbes tentaient d’arracher des territoires aux Musulmans de Bosnie et aux Croates pour former un État.

Le Conseil de sécurité des Nations unies avait déclaré Srebrenica « zone de sécurité » au printemps 1993. Cependant, les troupes dirigées par le général Ratko Mladic, qui a ensuite été reconnu coupable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide, ont envahi la zone sous responsabilité de l’ONU.

Les troupes néerlandaises n’ont pas réagi lorsque les forces serbes ont occupé la zone, tuant quelque 2 000 hommes et jeunes garçons au cours de la seule journée du 11 juillet.

Environ 15 000 habitants de Srebrenica ont fui vers les montagnes environnantes, mais les troupes serbes ont pourchassé et tué 6 000 autres personnes.

Des corps de victimes ont été retrouvés dans 570 sites différents à travers cette région.

En 2007, la Cour internationale de justice de La Haye a considéré qu’un génocide avait été commis à Srebrenica.

Le 8 juin 2021, lors d’un procès en deuxième instance devant le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux, les juges ont confirmé le verdict du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie condamnant Mladic à la prison à vie pour génocide, persécution, crimes contre l’humanité, extermination et autres crimes de guerre perpétrés en Bosnie-Herzégovine.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin