Home La Une La préfecture prend de nouvelles mesures concernant le mouillage des navires

La préfecture prend de nouvelles mesures concernant le mouillage des navires

by admin
0 comment



Dans un souci de sécurité maritime mais également pour préserver l’environnement, la préfecture maritime de la Méditerranée (Premar) a pris nouvel arrêté le 17 juin pour encadrer davantage le mouillage des navires, cette pratique qui consiste en l’immobilisation du bateau en mer grâce à une ancre.

Le texte vise notamment les mouillages « forains », hors d’un port, dans une baie abritée, souvent « sans surveillance ». Ainsi, les autorisations de mouillage sont accordées pour « une durée initiale de 24 heures maximum, renouvelable sans que la durée totale ne puisse excéder 72 heures ». Cela concerne les « yachts ou navires de grande plaisance de 80 m ou plus et tous les autres types de navires de jauge brute supérieure ou égale à 300 UMS ou de longueur hors-tout supérieure ou égale à 45 m ».

Le mouillage, une situation « temporaire pour un navire en navigation »

Les autres bateaux, « moins de 80 m de longueur hors tout et navires de commerce de moins de 45 m hors-tout », peuvent mouiller 72 heures, en fonction de la météo. De cette manière, l’instance veut lutter contre les épaves, qu’elles estiment au nombre de 120 aujourd’hui. Pour elle, elles sont une conséquence directe de « situations de mouillages mal ou pas surveillées et dégradent le littoral méditerranéen ».

La Premar rappelle que, « par définition, le mouillage une situation temporaire pour un navire en navigation. Dans un tel cas, conformément au règlement international pour prévenir les abordages en mer, une veille permanente reste obligatoire afin d’assurer la sécurité de son navire comme celle des autres usagers du plan d’eau ».

Pour préserver l’environnement

En plus du risque d’encombrement maritime et de collisions, surtout en période estivale, ces mouillages ont des conséquences sur l’environnement comme avec les navires qui s’échouent sur le littoral avec des épisodes de mauvais temps et des mouillages qui ont rompu. Mais aussi avec le ripage dans la durée des ancres sur le fond qui dégrade les espèces végétales marines dont certaines sont protégées comme les herbiers de posidonies.

Ces espèces produisent de l’oxygène indispensable à la vie aquatique. Les rhizomes de ces herbiers ne poussent que de quelques centimètres par an alors qu’une seule ancre peut en arracher des dizaines de mètres en quelques secondes. Déjà en octobre 2020, la Premar avait interdit le mouillage aux yachts dépassant les 20 ou 24 m dans plusieurs zones de bord de mer de la Côte d’Azur pour préserver les herbiers de posidonies



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin