Home Monde l’attaque contre Gaza a retardé le dossier de la démarcation de la frontière avec Israël

l’attaque contre Gaza a retardé le dossier de la démarcation de la frontière avec Israël

by admin
0 comment


AA / Beyrouth

Le vice-président du Parlement libanais, Elias Bou Saab, a déclaré jeudi que « l’attaque contre la Bande de Gaza a retardé le dossier de démarcation des frontières maritimes entre le Liban et Israël, mené par les États-Unis ».

Lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de sa rencontre avec le Président Michel Aoun au palais présidentiel de Baabda, à l’est de Beyrouth, Bou Saab a expliqué que l’attaque contre la Bande de Gaza a retardé le dossier de démarcation, soulignant que son pays est sous pression temporelle pour maintenir la stabilité avant septembre prochain, indique un communiqué du bureau d’information présidentiel.

Le responsable libanais a déclaré que le médiateur américain, Amos Hochstein, s’était rendu en Israël le jour où il avait quitté Beyrouth (lundi dernier) et n’y était plus retourné.

« Nous suivons ce dossier et sommes en contact avec lui à ce sujet », a-t-il ajouté.

Pendant 3 jours (de vendredi à dimanche), une confrontation militaire a éclaté entre l’armée israélienne et le mouvement du Jihad islamique dans la Bande de Gaza, qui s’est terminée par un cessez-le-feu, négocié par l’Égypte.

Le 2 août, le site d’information israélien Walla a déclaré que Hochstein était arrivé en Israël lundi soir en provenance du Liban, après deux jours de réunions avec des responsables libanais.

Il a ajouté que Hochstein « a rencontré des négociateurs israéliens pour tenter de combler les lacunes restantes », sans fournir plus de détails.

Le Liban et Israël se disputent une zone maritime de 860 kilomètres carrés riche en pétrole et en gaz.

Les deux parties s’étaient précédemment engagées dans des négociations indirectes pour délimiter la frontière, négociées par les États-Unis et sous les auspices des Nations Unies.

Entre octobre 2020 et mai 2021, les deux parties ont tenu 5 séries de pourparlers au siège des Nations Unies dans la région de Naqoura au sud du Liban, mais les pourparlers ont ensuite été gelés en raison de différences fondamentales.

Début août, une source libanaise de haut rang a déclaré à l’Agence Anadolu que le Liban avait assuré à Hochstein son adhésion à la 23e ligne frontalière et à l’ensemble du champ pétrolier de Qana, et de ne pas partager l’extraction de gaz et ses revenus avec Israël.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin