Home Politique Le pouvoir d’achat au cœur de la visite du ministre Jean-François Carenco aux Antilles

Le pouvoir d’achat au cœur de la visite du ministre Jean-François Carenco aux Antilles

by admin
0 comment



Le ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco a rencontré mercredi et jeudi le patronat et les syndicats à la Martinique et en Guadeloupe pour préparer des discussions prévues en septembre sur la vie chère et le pouvoir d’achat.

Son ministre de tutelle Gérald Darmanin avait annoncé dès la nomination du nouveau gouvernement au début du mois qu’il réunirait en septembre entreprises, distributeurs et producteurs qui interviennent dans les territoires ultramarins pour y « diminuer très fortement la vie chère ».

Les prix des produits de nécessité modérés

Lors de la première étape de sa tournée mercredi, Jean-François Carenco a proposé d’élargir à d’autres produits le « bouclier qualité prix » (BQP), un dispositif de régulation mis en place depuis 2012 pour modérer les hausses des prix de certains produits de première nécessité. « Les pouvoirs publics prendront des mesures ensemble pour que ces prix soient bloqués pendant un an », a-t-il assuré lors d’un entretien accordé à la radio locale RCI.

Le sujet est particulièrement sensible en Martinique, où le niveau des prix alimentaires est 38,2 % plus élevé qu’en France métropolitaine, selon l’INSEE.

Le ministre délégué s’est engagé à mener ce combat au Parlement, dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat en cours de discussion. « J’ai pris contact avec des élus de Martinique, de Guadeloupe et de la Réunion pour définir ensemble des amendements », a-t-il assuré, « je comprends que les ultramarins disent : on est plus pauvre que la métropole, il faut faire plus et plus spécifique ».

Des mesures adaptées

Jeudi, Jean-François Carenco a précisé sa volonté d’élargir le BQP lors de ses rencontres avec des représentants du monde économique guadeloupéen. « Il faut mieux tenir les prix, mieux faire participer les associations de consommateurs sur le choix des produits à mettre dedans », a-t-il plaidé.

« Il faut plus de produits dans le BQP et, dans les mêmes gammes de produits, il faut plus de différents produits », a souhaité Olivier Serva, député de la première circonscription de la Guadeloupe. « On doit passer de 150 à près de 1000 produits (…) on parle de l’alimentation mais cela représente 30 % du budget d’un ménage », a-t-il rappelé, évoquant « l’essence ou l’électricité, ou encore le coût de transport et du fret logistique ».

Pour sa part, le président de l’Union des entreprises de Guadeloupe (Medef), Bruno Blandin, a défendu devant le ministre des mesures « véritablement adaptées à nos territoires », notamment en termes d’emploi. Le patronat souhaite notamment des mesures de baisse ou d’exonération de cotisations sociales sur les créations d’emplois ou le salaire des cadres. En Guadeloupe, le chômage frappe 18 % de la population active, selon les dernières statistiques de l’INSEE.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin