Home Monde Les autorités aéroportuaires exigent le départ des forces étrangères dans un délai de 72 heures

Les autorités aéroportuaires exigent le départ des forces étrangères dans un délai de 72 heures

by admin
0 comment


AA/Bamako/Amarana Maiga

Les autorités aéroportuaires du Mali ont exigé avec effet immédiat, lundi, de Sahel Aviation Services (SAS) de procéder à l’évacuation des forces étrangères dans l’enceinte du dit aéroport dans un délai de 72 heures à compter du mardi 2 août courant.

L’information a été annoncée par le colonel Lassina Togola, Président Directeur Général des Aéroports du Mali, et adressée à la gérante de Sahel Aviation Services.

Selon lui, l’accueil et l’hébergement des forces étrangères à l’aéroport constituent des risques pour la sureté intérieure et extérieure de l’Etat.

« Il nous a été donné de constater que contrairement aux activités autorisée par la convention citée en référence, vous effectuez l’accueil et l’hébergement de forces armées étrangères et avez à cet effet réalisé un hôtel avec d’autres commodités », explique-t-il dans sa correspondance adressée à la gérante de « Sahel Aviation Services SARL ».

Colonel Togola souligne que « cet état de fait engendre des risques pour la sureté intérieure et extérieure de l’Etat et constitue une violation de vos obligations contractuelles notamment l’article 2 intitulé  »destination du bien » qui stipule que : le bien mis à la disposition du concessionnaire lui est remis à titre strictement personnel pour servir à la construction de bureaux, hangar et à l’aménagement de voies de circulation ». Et d’ajouter : « Je vous demande alors de faire cesser les activités d’accueil et d’hébergement avec effet immédiat ».

Par conséquent dit-il, « je vous demande de prendre les dispositions qui s’imposent pour le départ des forces étrangères de vos locaux dans un délai de soixante-douze (72) heures à compter du mardi 02 août 2022 ».

« Faute de quoi, je me verrai dans l’obligation d’enclencher toutes les voies de droit pour la résiliation du bail qui lie nos deux structures sans préjudice d’autres voies de recours » conclut le Colonel Lassina Togola.

Pour rappel, après l’arrestation de quarante-neuf (49) militaires ivoiriens à Bamako, le 10 juillet dernier, le Gouvernement de la Transition les a qualifiés “des mercenaires”.

Le colonel Abdoulaye Maiga avait annoncé, de ce fait, que le gouvernement de la transition a décidé de mettre fin, avec effet immédiat, à l’activité de protection de la Compagnie aérienne « Sahel Aviation Services » par des forces étrangères et exiger leur départ immédiat du territoire malien.

La Compagnie aérienne « Sahel Aviation Services » a également été invitée à confier dorénavant sa sécurité aux forces de défense et de sécurité maliennes.



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin