Home La Une Les dirigeants du monde réagissent à l’assassinat de l’ex-Premier ministre japonais

Les dirigeants du monde réagissent à l’assassinat de l’ex-Premier ministre japonais

by admin
0 comment


De l’Asie à l’Occident, les dirigeants du monde entier ont rendu hommage ce vendredi à l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, victime d’un attentat lors d’un rassemblement électoral à Nara, dans l’ouest du pays, et déploré la perte d’un « démocrate engagé » et « défenseur d’un ordre mondial multilatéral ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a observé une minute de silence lors d’une réunion à New York, en hommage à l’ex-chef d’Etat. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres s’est dit « profondément attristé par ce terrible assassinat », et a ajouté qu’il « garderait en mémoire l’attachement [de l’ex-Premier ministre japonais] au multilatéralisme ».

« Une perte pour le monde entier »

Le président américain Joe Biden, qui s’est dit « stupéfait, indigné et profondément attristé » par l’assassinat de Shinzo Abe, s’est rendu vendredi à la résidence de l’ambassadeur japonais à Washington pour présenter personnellement ses condoléances. Il a déposé un bouquet et a écrit une longue note dans un livre de condoléances, l’ambassadeur japonais Koji Tomita derrière lui.

« Ce n’est pas seulement une perte pour son épouse, sa famille et le peuple du Japon, c’est une perte pour le monde entier », a écrit le dirigeant démocrate, qui a salué « un homme de paix et de discernement ». Il a ordonné de mettre les drapeaux en berne jusqu’à dimanche sur les bâtiments fédéraux.

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a déploré la perte d’un « dirigeant visionnaire » qui « a porté les relations entre (…) les Etats-Unis et le Japon, aux niveaux les plus élevés ». L’ancien président américain Barack Obama s’est dit « choqué et attristé » par l’assassinat de son « ami et partenaire de longue date », tandis que son successeur Donald Trump a rendu hommage à « un homme qui aimait et chérissait son magnifique pays, le Japon ».

Un « meurtre odieux »

« Je vous souhaite (…) du courage face à cette lourde perte irréparable », a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un télégramme de condoléances adressé à la mère et à la veuve de Shinzo Abe, selon un communiqué du Kremlin. « De beaux souvenirs de cet homme remarquable resteront pour toujours dans les cœurs de ceux qui le connaissaient », a-t-il souligné.

L’ambassade de Chine au Japon a dit combien la Chine était « choquée ». « L’ancien Premier ministre Abe a contribué à l’amélioration et au développement des relations sino-japonaises (…) », a déclaré un porte-parole de l’ambassade. Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg s’est dit « profondément attristé par ce meurtre odieux », saluant « un défenseur de la démocratie », « mon ami et collègue depuis de nombreuses années ». Le Japon est un partenaire clé de l’Alliance.

Un artisan de « l’équilibre du monde »

Du côté de l’Union européenne, la présidente de la Commission, a dénoncé sur Twitter le « meurtre lâche et brutal » d’un « grand démocrate et défenseur d’un ordre mondial multilatéral », dont l’attaque « choque le monde entier ». « Je ne comprendrai jamais le meurtre brutal de ce grand homme. Japon, les Européens partagent votre deuil », a réagi de son côté le président du Conseil européen, Charles Michel. Le gouvernement espagnol a condamné « la terrible attaque qui a mis fin aux jours de l’ex-Premier ministre du Japon ».

« L’Italie est bouleversée par le terrible attentat qui frappe le Japon et son débat démocratique libre », a réagi le chef du gouvernement italien Mario Draghi. « Le Japon perd un grand Premier ministre, qui dédia sa vie à son pays et œuvra à l’équilibre du monde », a réagi le président français Emmanuel Macron. « C’est un homme d’Etat qui disparaît et c’est une perte pas simplement pour le Japon mais aussi pour l’ensemble de la communauté internationale », a déclaré l’ancien président français François Hollande.

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’est dit « stupéfait et profondément attristé », assurant être « aux côtés du Japon en ces heures difficiles ». « C’est avec horreur que j’ai appris la nouvelle (…) », a réagi l’ex-chancelière Angela Merkel, se remémorant son « plaisir à travailler » avec un homme avec lequel la relation était « empreinte de confiance ». « C’est avec horreur que j’ai appris la nouvelle (…) », a réagi l’ex-chancelière Angela Merkel, se remémorant son « plaisir à travailler » avec un homme avec lequel la relation était « empreinte de confiance ».

La reine Elisabeth II s’est dite « profondément attristée » après la mort de Shinzo Abe. « Ma famille et moi avons été profondément attristés d’apprendre la mort soudaine et tragique de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe », a déclaré la souveraine. « Incroyablement triste pour Shinzo Abe. Nombreux sont ceux qui se souviendront du leadership mondial dont il a fait preuve en des temps difficiles », a tweeté le Premier ministre démissionnaire britannique Boris Johnson.

Deuil national en Inde

Le Premier ministre indien Narendra Modi a décrété une journée de deuil national samedi dans son pays en l’honneur de Shinzo Abe. « Je suis choqué et attristé au-delà des mots par la disparition tragique de l’un de mes plus chers amis, Shinzo Abe », a-t-il écrit sur Twitter. « Nous sommes solidaires de nos frères et sœurs japonais dans ce moment difficile ».

Le Brésil a décrété un deuil national de trois jours, « pour témoigner de notre respect à l’égard du peuple japonais, de notre reconnaissance à Shinzo Abe et de notre solidarité devant une cruauté injustifiable », a annoncé le président Jair Bolsonaro.

« Je suis profondément attristé par la perte de mon cher ami Abe », a réagi le président turc Recep Tayyip Erdogan. « Je condamne ceux qui ont perpétré cette attaque odieuse ». « J’adresse ma sympathie et mes condoléances à sa famille et au peuple japonais pour la perte de leur Premier ministre resté le plus longtemps au pouvoir et homme politique respecté », a déclaré le président sud-coréen Yoon Suk-yeol dans un communiqué, condamnant un « acte criminel inacceptable ».





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin