Home Politique Les syndicats présenteront des revendications communes avant le débat parlementaire

Les syndicats présenteront des revendications communes avant le débat parlementaire

by admin
0 comment


C’est la première réforme au menu des députés. Avant les débats à l’Assemblée nationale sur la loi concernant le pouvoir d’achat, sujet central de la campagne présidentielle, les propositions pour améliorer le train de vie des Français se multiplient. Lundi soir, ce sont toutes les centrales syndicales (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires et Unsa) qui se sont mises d’accord pour présenter quelques revendications communes.

Réunis au siège de Force Ouvrière, les syndicats se sont mis d’accord sur les grandes lignes d’un texte commun qui sera amendé et finalisé d’ici jeudi, a indiqué à l’AFP Marylise Léon, numéro deux de la CFDT

« On a confronté nos propositions et on a retenu deux trois points clé pour une expression commune sur le pouvoir d’achat avant le débat à l’Assemblée », qui commencera le 18 juillet dans l’hémicycle, a-t-elle indiqué. « L’idée, c’est de l’envoyer à tous les parlementaires », a renchéri Pascale Coton (CFTC).

Hausses de salaires

Parmi ces revendications communes, les syndicats devraient demander de conditionner les exonérations de cotisations patronales à des négociations régulières au sein des branches pour avoir des grilles de salaires qui ne commencent pas en dessous du Smic.

Selon le dernier pointage du gouvernement, avec les hausses successives du Smic (octobre, janvier, mai) du fait de l’inflation, 112 des 171 branches de plus de 5.000 salariés ont au moins un coefficient salarial en dessous du Smic. « On va rappeler la responsabilité des employeurs en termes d’évolution de carrière et de salaires car il n’est pas normal que des salariés restent toute leur vie au Smic », a ajouté Mme Léon. « Nous voulons des hausses de salaires, pas des chèques », a souligné Mme Coton.

Heures supplémentaires

Selon un autre participant, les syndicats devraient aussi exprimer leur opposition à ce que les heures supplémentaires soient exonérées de cotisations sociales​. « On veut montrer qu’à côté du « bordel » politique, il y a un pôle de stabilité syndicale », a souligné ce participant au terme de cette deuxième réunion consacrée au pouvoir d’achat.

D’autres réunions sont prévues sur d’autres thèmes à la rentrée, la première à la CFDT le 5 septembre. Le texte ne fera pas référence à en revanche à l’appel de la CGT et Solidaires à « une journée de grève interprofessionnelle » le 29 septembre pour réclamer des hausses de salaires.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin