Home Sport Lyons-la-Forêt rend hommage à Antoine Blondin, auteur et chroniqueur sportif de génie

Lyons-la-Forêt rend hommage à Antoine Blondin, auteur et chroniqueur sportif de génie

by admin
0 comment


100 ans ! Voilà l’âge qu’aurait Antoine Blondin. Né à Paris, le célèbre journaliste et romancier, révélé en 1949 avec « l’Europe buissonnière » qui reçut le Prix des Deux-Magots, passa une partie de son enfance à Lyons-la-Forêt (Eure), où il rencontra aussi sous les célèbres halles son épouse Sylviane Dollfus.

Sous l’impulsion de sa nièce, la journaliste Ariane Dollfus, et de son petit-fils, Symbad de Lassus, toujours résidents eurois, en partenariat avec l’association des Amis de Lyons et la bibliothèque municipale, le village lui rend un hommage jusqu’au 19 novembre à travers des expositions et des projections.

Chroniqueur sportif de génie, Antoine Blondin fut surtout connu du grand public comme l’homme aux vingt-sept Tours de France et cinq Jeux olympiques. Il écrira des milliers de billets dans un style épique qui feront des champions des héros de roman ou plutôt de tragédie grecque et assimileront les pages du quotidien L’Équipe à de la grande littérature pendant vingt-huit ans. Il obtiendra ainsi en 1972, le Prix Henri Desgrange de l’Académie des sports.

Deux expositions gratuites à découvrir cet été

Pourtant, l’homme fut un auteur « anxieux, ayant le style facile, mais la plume difficile » dont l’amitié fut le support de l’existence. Ainsi, il écrira « si je cherche du solide, autour de moi, je n’aperçois ni murs, ni meubles, rien que des êtres. L’amitié ou l’amour des autres aura été mon manteau et ma maison ».

C’est sous la forme d’une rétrospective que les organisateurs ont souhaité célébrer l’auteur d’« Un singe en hiver », dont Henri Verneuil sur les dialogues de Michel Audiard tirera un chef-d’œuvre cinématographique avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo.

Cet été, les visiteurs pourront découvrir gratuitement deux expositions. Une sur l’esplanade face à la Maison Ravel sur « le chroniqueur sportif à l’Équipe » (accès libre toute la journée). On le découvre sur des photographies en compagnie du Normand Jacques Anquetil, dans la mythique voiture 101 ou avec un de ses derniers confidents, le rugbyman Jean-Pierre Rives, surnommé Casque d’Or. L’autre, sous un angle littéraire, se trouve à la bibliothèque municipale (mercredi de 10 heures à 12 heures et de 16 heures à 18 heures, vendredi de 16 heures à 18 heures, samedi de 10 heures à 12 heures). Ainsi, « sur son œuvre et sa vie », des panneaux abordent Antoine Blondin à travers ses amitiés, le cinéma, ses chroniques sportives, ses romans, sa jeunesse et quelques citations dont la savoureuse, « on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier. Tout le reste n’est que litres et ratures ».

Une soirée exceptionnelle en présence de Costa Gavras

La programmation se poursuivra dès la rentrée. Deux projections sont prévues dans une salle de cinéma en plein air. Le vendredi 2 septembre à 19h30, sur une adaptation et les dialogues d’Antoine Blondin, sera projetée « la Lettre dans un taxi » de François Chatel, avec Micheline Presle et Jean Rochefort, en présence de Thibault Chatel, fils du réalisateur.

Le lendemain à la même heure, l’immense « Un singe en hiver », avec les immortels Quentin et Fouquet, embarquera de nouveau les spectateurs dans « les scènes d’ivresse à grand spectacle » à l’Hôtel Stella quelque part en Normandie. Pour cette soirée exceptionnelle, le réalisateur de « Z », « l’Aveu » ou « Missing », Costa Gavras, partagera ses souvenirs et ses anecdotes alors qu’en 1962, il était assistant réalisateur sur le plateau d’Henri Verneuil. Il sera accompagné par Mathias Moncorgé, le fils de Jean Gabin.

Le lundi 5 septembre à 16h30, Le Petit Lyons organisera un café littéraire sur les « Lectures et échanges autour de ses chroniques sportives ». Enfin, à la salle des fêtes, le samedi 19 novembre à 17h30 sera diffusé le documentaire « Antoine Blondin, la légende du Tour » de Christophe Duchiron et à 19h30, « Le Tour selon Blondin » de Jacques Maigne et Serge Garcin. Encore de belles envolées !

Informations : www.lyons-la-forêt.fr/www.lesamisdelyons.com



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin