Home Monde mali: Attaque «terroriste» repoussée aux portes de la capitale

mali: Attaque «terroriste» repoussée aux portes de la capitale

by admin
0 comment


Publié

maliAttaque «terroriste» repoussée aux portes de la capitale

L’armée malienne a perdu au moins un homme en mettant fin, aux portes de Bamako, à un assaut attribué à des jihadistes kamikazes.

Un véhicule blindé de transport de troupes sur la principale base militaire, après que des tirs nourris ont été entendus à Kati, près de la capitale Bamako, au Mali, le 22 juillet 2022.

Un véhicule blindé de transport de troupes sur la principale base militaire, après que des tirs nourris ont été entendus à Kati, près de la capitale Bamako, au Mali, le 22 juillet 2022.

REUTERS

Une attaque «terroriste» attribuée à des jihadistes kamikazes a été repoussée vendredi, aux portes de la capitale Bamako, tuant au moins un soldat dans la ville garnison de Kati, cœur de l’appareil militaire et résidence du chef de la junte au pouvoir, selon l’armée malienne. «Les forces armées maliennes viennent de contenir encore des tentatives désespérées des terroristes de la Katiba Macina», affiliée au groupe jihadiste Al-Qaïda, «qui, tôt ce matin, aux environs de 05 h 00 (locales et GMT) ont tenté des actions kamikazes avec deux véhicules piégés bourrés d’explosifs contre une installation de la direction du matériel, des hydrocarbures et des transports des armées», a déclaré l’état-major des armées maliennes, dans un communiqué.

Sept assaillants «neutralisés»

Le bilan provisoire de cette attaque est d’un soldat malien tué et six blessés, dont un civil, et de 7 assaillants «neutralisés», 8 interpellés et beaucoup de matériel récupéré, poursuit le communiqué. Très tôt, plusieurs habitants ont relaté une «attaque» visant la base de Kati. «On a été réveillés par des tirs à 5 heures du matin et des bruits d’explosion», a raconté un habitant sous couvert de l’anonymat. «La situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et leurs complices», a affirmé dans la matinée l’armée sur sa page Facebook. Les hélicoptères qui survolaient la base militaire après l’attaque se sont posés et les habitants ont repris leurs occupations dans la ville, a constaté un journaliste à la mi-journée.

Une première

Jamais la base stratégique de Kati, située à seulement une quinzaine de kilomètres de Bamako, n’a été directement ciblée par une attaque jihadiste. Les actuelles autorités militaires avaient pris le pouvoir par la force le 18 août 2020 à Kati, avant de «descendre» sur Bamako. C’est également à Kati – où résident le colonel Assimi Goïta, président de la transition et son puissant ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara – que sont systématiquement retenues les personnalités arrêtées lors des coups de force. Malgré une situation sécuritaire très dégradée, la junte s’est détournée de la France et de ses partenaires, préférant s’en remettre à la Russie pour tenter d’endiguer la propagation jihadiste qui a gagné une grande partie du pays, ainsi que le Burkina Faso et le Niger voisins.

Attaques coordonnées

Cette attaque est intervenue au lendemain d’une série de raids quasi-simultanés attribués à des jihadistes dans six localités différentes du Mali, dans les régions de Koulikoro (proche de Bamako) ainsi que de Ségou et Mopti (centre). À l’aube jeudi, à la même heure que les tirs de ce vendredi, des hommes armés identifiés par l’armée comme membres de la katiba Macina ont attaqué des postes de contrôle, gendarmerie, camp militaire, notamment dans la localité de Kolokani, à une centaine de kilomètres au nord de Bamako.

C’était la première fois depuis 2012 que des attaques aussi coordonnées se déroulaient si près de la capitale en pleine saison des pluies. Mais la fréquence des attaques visant les régions du sud du Mali, auparavant épargnées, a augmenté depuis plusieurs mois. Le Mali, pays pauvre et enclavé au cœur du Sahel, est pris dans un engrenage de violences multiformes, depuis dix ans.

(AFP)





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin