Home Sport Mondiaux d’athlétisme : qualifié pour la finale, Lavillenie vise une 6e médaille mondiale

Mondiaux d’athlétisme : qualifié pour la finale, Lavillenie vise une 6e médaille mondiale

by admin
0 comment


Il envoie des baisers vers le ciel, affiche un large sourire. Renaud Lavillenie s’est fait peur, très peur, en manquant ses deux premiers essais à 5, 65 m, avant d’effacer la barre à sa 3e tentative. Quelques minutes, plus tard, celui qui participe à ses septièmes Championnats du monde, a réalisé 5, 75 m, une barre suffisante pour participer à la finale, programmée dans la nuit de dimanche à lundi.

« J’aurais aimé avec un concours plus facile, mais les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu, l’important, c’est que ça passe. » Le perchiste de 35 ans dit avoir vécu « un petit ascenseur émotionnel ». « J’avais fait un très bon échauffement, j’étais confiant, j’ai pu remettre mon élan complet, j’ai pu retrouver ce que je cherchais depuis quelques mois. Et puis le premier essai me met dedans. »

Lavillenie a alors été obligé de se « battre ». « J’ai essayé de ne plus concentrer sur la façon de sauter, je me suis dit qu’il ne fallait rien lâcher. J’aurais préféré faire 5, 65 m avant mon 3e essai, mais ce n’est pas grave. Quand les sauts sont partis, c’était des bons sauts. Les qualifications sont toujours stressantes, cette année on a 12 gars à 5, 75 m, on est sur un gros niveau, la moindre erreur est fatale. »

Le relais 4 x 100 m en finale

Dans la nuit de dimanche à lundi, le champion olympique de Londres en 2012 participera à sa 6e finale mondiale. « J’espère aller chercher une 6e médaille, avoue-t-il. Il y a de la concurrence, mais je suis sur une montée en puissance. Je ne vais pas m’enflammer, je ne vais pas dire que je vais faire 6 m, mais je n’ai plus rien à perdre. Je vais être libéré d’un poids, j’ai retrouvé des sensations, il n’y a plus ce sentiment à me dire j’y vais, je n’y vais pas, j’en garde. Dimanche, je donne tout devant un public sympa, qui sera aussi acteur. J’ai clairement hâte d’être à la finale, c’est ce pourquoi je me suis battu toute cette saison, le meilleur moment arrive. »

En finale, Renaud Lavillenie sera le seul des trois perchistes tricolores engagés aux Mondiaux, Thibaut Collet ayant coincé à 5, 65 m, alors que Valentin Lavillenie n’a pas réussi à franchir la moindre barre. La nuit dernière à Eugene a été marquée, côté français, par la qualification du relais 4 x 100 m pour la finale, programmée dans la nuit de samedi à dimanche. Après 8 jours de compétition, la France n’a toujours pas décroché la moindre médaille.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin