Home Politique Motion de censure, Covid-19 et pouvoir d’achat au menu des députés ce lundi

Motion de censure, Covid-19 et pouvoir d’achat au menu des députés ce lundi

by admin
0 comment



La Nupes va pouvoir jouer sur la symbolique ce lundi à l’Assemblée nationale. La motion de censure contre le gouvernement Borne va être mise au vote, avant que les députés ne s’emparent d’un premier texte de loi sur la situation sanitaire.

Discutée dans l’hémicycle à partir de 16 heures, cette motion défendue par la Nupes n’a quasiment aucune chance d’aboutir, faute de soutien des groupes RN et LR. Marine Le Pen a ainsi redit dimanche que son groupe, en pleine quête de respectabilité, ne soutenait pas la motion : « La Nupes ne défend pas l’intérêt des Français, ce qu’ils veulent c’est faire sauter la République ».

La motion « va faire pschitt »

Mais la cheffe de file des députés LFI Mathilde Panot espère en faire une démonstration de « défiance » à l’égard d’Elisabeth Borne. L’Insoumise reproche à la Première ministre de ne pas avoir sollicité de vote de confiance mercredi dernier lors de sa déclaration de politique générale. « Vous allez chercher à censurer un gouvernement qui commence son travail », dénonce pour sa part Elisabeth Borne. Selon le député LREM Karl Olive, la motion « va faire pschitt », montrant que Jean-Luc Mélenchon, qu’il voit derrière cette initiative, a « la minorité absolue ».

LFI s’exprimera en premier lundi, avant l’intervention de la Première ministre puis des autres groupes pour un débat de 2 heures 30. La gauche pourrait à cette occasion se faire l’écho des révélations du Monde sur les liens privilégiés entre Emmanuel Macron lorsqu’il était ministre de l’Economie, et la société Uber.

L’examen du projet de loi « sécurité sanitaire » et ses « mesures de freinage » face au regain de Covid-19 a quant à lui été repoussé en soirée. Ce texte vise à proroger des dispositifs de collecte de données de santé (tests Covid, vaccination) et mettre en place un pass sanitaire aux frontières si la situation sanitaire l’exigeait. Les députés ont unanimement réduit en commission les délais d’autorisation de ces mesures, jusqu’au 31 janvier plutôt que fin mars, une « co-construction » saluée par LR et la majorité. Mais les RN ou certains élus Nupes contestent l’ensemble du projet de loi et entendent faire le procès de la politique sanitaire menée.

Les débats devraient en outre s’animer à propos des Outre-mer. Le texte prévoit que le possible pass sanitaire aux frontières s’applique pour les trajets entre métropole et territoires ultramarins. Plusieurs élus comme Davy Rimane (GDR, Guyane) ont regretté une « stigmatisation » de ces territoires.

Le pouvoir d’achat passe en commission

Enfin, en parallèle, vont débuter en commission les échanges sur l’autre pièce maîtresse de l’été législatif, le projet de loi sur le pouvoir d’achat, avec des centaines d’amendements au menu. Gouvernement et majorité assurent être prêts au « compromis ». Mais « ce ne sera pas le « n’importe quoi qu’il en coûte ! » », a averti Aurore Bergé, présidente des députés LREM. Le projet de loi atterrira dans l’hémicycle à compter du 18 juillet.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin