Home Sport National : Versailles a choisi le stade Jean Bouin à Paris

National : Versailles a choisi le stade Jean Bouin à Paris

by admin
0 comment


Voilà près de quatre mois, le FC Versailles aurait souhaité disputer sa première demi-finale de Coupe de France contre Nice au Parc des Princes. Mais les dirigeants parisiens avaient refusé l’accès à leur enceinte et la formation des Yvelines s’était finalement inclinée (2-0) à l’Allianz Riviera. Selon nos informations, le promu en National pourra, cette saison, jouer dans la capitale. Pas au Parc des Princes, mais à quelques dizaines de mètres de l’enceinte du PSG, au stade Jean-Bouin.

Les Versaillais recevront, donc, leurs adversaires dans l’antre des rugbymen du Stade Français. Leurs dirigeants ont longtemps hésité entre le stade Jean-Bouin et celui de Michel Hidalgo à Saint-Gratien. Leur premier choix était même l’enceinte du club val-d’oisien, relégué en N3, mais ils se sont résolus à désigner le stade Jean Bouin comme terrain de repli en attendant de pouvoir jouer dans leur véritable chez-eux, le stade Montbauron.

Comme les matchs de National se disputent le vendredi en nocturne, le stade Montbauron est dans l’incapacité de recevoir de rencontre car il ne peut pas être équipé de pylônes d’éclairage. Le terrain se trouve, en effet, trop près du château de Versailles et aucune source de lumière ne doit être visible de la chambre du Roi, et ce dans un rayon de 5 km. Ce souci a déjà obligé le FC Versailles à disputer cette saison son 8e de finale de Coupe de France à Toulouse (L2).

Un recrutement ambitieux

Plusieurs arguments ont amené les dirigeants à opter pour Jean Bouin. Le trajet des supporters yvelinois, estimé à au moins une heure et demie le vendredi soir entre Versailles à Saint-Gratien, sera moins long. Le stade Jean-Bouin est plus proche et jouer à Paris est l’assurance de bénéficier d’une plus belle visibilité. Le coût de la location devrait être amorti par de nouveaux partenaires qui pourraient prendre place dans les loges et salons VIP du stade parisien. L’arrivée du groupe immobilier City comme actionnaire, a permis au FC Versailles de passer dans une autre dimension depuis un an et demi. Son budget va atteindre les 3,5M€ cette saison.

Sur le terrain, les dirigeants constituent une équipe capable de rivaliser avec les meilleures formations de la troisième division française. Sébastien Rénot (Troyes, L1), Loïc Damour (Hearts of Midlothian, D1 écossaise), prêté au Mans la saison dernière, Grégoire Lefebvre (Nancy, L2), Florian Lapis (Orléans, N), Romain Armand (Pau, L2) et Pierre Gibaud (Le Havre, L2) se sont déjà engagés. En coulisses comme sur le terrain, le FC Versailles voit plus grand.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin