Home Politique Olivier Faure souligne «l’incohérence» des socialistes qui ont signé mais pas voté

Olivier Faure souligne «l’incohérence» des socialistes qui ont signé mais pas voté

by admin
0 comment


Malgré son échec, la motion de censure continue de faire parler. C’est notamment le cas au Parti socialiste où le Premier secrétaire tente de comprendre pourquoi plusieurs députés ne l’ont pas voté, malgré leur signature. « Ils ont signé cette motion, puisque pour la déposer il faut la signer, ils l’ont signée, sauf un, sauf [le député de Meurthe-et-Moselle] Dominique Potier. J’imagine que s’ils l’ont signée, c’est qu’ils voulaient la voter, et s’ils n’étaient pas là, c’est qu’ils ne pouvaient pas être là », a argumenté Olivier Faure sur LCI.

La seule explication, selon lui, c’est que ces députés étaient absents de l’Assemblée nationale au moment du vote. « Je les verrai ce (mardi) matin, j’essaierai de comprendre pourquoi ils n’étaient pas là hier (lundi) », a déclaré mardi Olivier Faure sur LCI.

« Je vais leur poser la question de savoir quelles étaient leurs raisons », a-t-il ajouté, soulignant qu’il n’avait « pas de baguette pour taper sur les doigts ». Mais « il y a une incohérence à signer un texte et ensuite à ne pas le voter », a-t-il reconnu.

L’unité du parti pas remise en cause

Interrogé pour savoir si cela constituait une « brèche » dans l’unité du PS au sein de la Nupes, il a appelé à ne pas chercher « à voir des brèches partout ».

Le premier secrétaire a rappelé qu’« il y a des moments où il y a des débats, et chez nous, qui sommes un parti très démocratique, il y a des gens qui pensent très différemment ». Mais « il y avait un choix collectif, il y a eu un débat interne », au cours de laquelle la motion de censure « avait été largement approuvée », a-t-il souligné.

Pas de sanction

Interrogé sur de possibles sanctions, il a répondu « non ». « Il y a une discipline qu’on doit s’auto-appliquer, parce que la cohérence d’ensemble n’est pas perçue par le grand public quand des gens votent blanc et d’autres noir, mais la réalité, c’est que dans notre constitution, le mandat impératif est nul ».

La motion de censure de l’alliance de gauche n’a pas complètement fait le plein des 151 voix des Insoumis, socialistes, écologistes et communistes, puisqu’elle n’a récolté que 146 voix, dont celle du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. Six socialistes ont fait défection, dont Valérie Rabault, l’ancienne présidente du groupe PS.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin