Home Monde récompenses financières pour toute information sur la contrebande d’armes en mer Rouge

récompenses financières pour toute information sur la contrebande d’armes en mer Rouge

by admin
0 comment


AA / Washington

La marine américaine a commencé à offrir des récompenses financières à quiconque fournira des informations qui pourraient l’aider à combattre le trafic d’armes et de drogue au Moyen-Orient, dans un contexte de tensions autour du dossier nucléaire iranien et de l’armement des rebelles houthis au Yémen par Téhéran.

Selon l’Associated Press, Timothy Hawkins, porte-parole de la cinquième flotte de la marine américaine au Moyen-Orient, a déclaré que toute activité déstabilisatrice (dans la région) attirait leur attention.

Il a ajouté que l’octroi de récompenses financières est « une autre étape des efforts visant à renforcer la sécurité maritime régionale », soulignant qu’un « énorme succès » a été réalisé dans le contrôle des drogues et des armes illégales au cours de l’année écoulée.

Hawkins a noté que cette initiative avait été lancée par la Cinquième Flotte, mardi dernier, dans le cadre du programme de récompenses du Département de la Défense qui avait déjà été tenté en Afghanistan, en Irak et ailleurs après les attentats du 11 septembre 2001.

Il a rapporté que la flotte avait décidé d’utiliser le même programme tout en patrouillant les voies navigables du Moyen-Orient.

Hawkins a déclaré que le programme comprend l’ouverture d’une « hotline » en arabe, anglais et perse, en plus des informations qui peuvent être envoyées sur Internet en dari et pashto.

Il a ajouté que les récompenses financières pourraient atteindre 100 000 dollars, sinon leur équivalent en véhicules, bateaux ou nourriture en échange d’informations sur d’éventuels attentats prévus contre des Américains dans la région.

Auparavant, la cinquième flotte avait annoncé des saisies de drogue d’une valeur de 500 millions de dollars en 2021, et avait également saisi 9 000 armes la même année, ce qui représente « trois fois » ce qui avait été saisi en 2020.

Cette évolution devrait accroître la pression sur le flux d’armes iraniennes vers les Houthis au Yémen, qui a connu un cessez-le-feu de plusieurs mois.

Malgré l’embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité de l’ONU sur les exportations d’armes vers le Yémen et le refus de l’Iran d’armer les Houthis, des experts indépendants, des pays occidentaux et des experts de l’ONU ont confirmé la présence d’armes iraniennes au Yémen.

Le groupe Houthi n’a pas répondu directement au nouveau programme de la marine, mais Ali al-Qahoum, membre du bureau politique du groupe, a écrit sur Twitter la semaine dernière que le groupe surveillait les mouvements des Américains dans la mer Rouge, l’Hadramaout et d’autres régions.

« Les options de défense et de confrontation sont ouvertes. Les projets diaboliques n’auront ni place ni décision », a-t-il ajouté.

En octobre 2016, la marine américaine a déclaré que le destroyer « Mason » avait été la cible de deux missiles tirés depuis le Yémen, mais qu’aucun d’entre eux n’avait atteint le navire de guerre, selon le réseau d’information américain « ABC ».

En riposte, les États-Unis ont lancé des missiles de croisière Tomahawk sur trois sites radar côtiers en territoire contrôlé par les Houthis.

*Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin