Home Monde Royaume-Uni: Le chef de l’opposition évite la sanction

Royaume-Uni: Le chef de l’opposition évite la sanction

by admin
0 comment


Publié

Keir Starmer, chef du Labour, a été exonéré, après une enquête pour infraction aux restrictions anti-Covid, a indiqué vendredi, la police.

Keir Starmer, à la tête de l’opposition britannique.

Keir Starmer, à la tête de l’opposition britannique.

via REUTERS

La police britannique a estimé vendredi, que le chef de l’opposition britannique Keir Starmer n’avait enfreint aucune règle lors d’un rassemblement de campagne, en avril 2021. Celui-ci a par conséquent été exonéré après une enquête pour infraction aux restrictions anti-Covid. Elle «n’émettra pas d’amendes pour ce rassemblement et aucune autre poursuite ne sera entreprise», a indiqué la police de Durham (nord-est) dans un communiqué. Le leader des travaillistes s’était engagé à démissionner s’il était sanctionné pour avoir partagé bières et curry avec une équipe de son parti lors d’un rassemblement de campagne pour une législative partielle. La cheffe adjointe du Labour, Angela Rayner, elle aussi sous le coup de l’enquête, a également été exonérée.

Les rassemblements à l’intérieur étaient interdits mais M. Starmer avait expliqué avoir commandé curry et bières pour l’équipe réunie ce soir-là dans des locaux du parti, seule alternative selon lui aux restaurants fermés. «J’ai toujours dit qu’aucune règle n’avait été violée quand j’étais à Durham», a réagi M. Starmer, lors d’une conférence de presse. «La police a terminé son enquête et est d’accord: il n’y a pas à donner suite.» «Pour moi, c’est toujours une question de principes. L’honnêteté et l’intégrité comptent. Vous pourrez toujours compter sur moi pour ça», a-t-il ajouté. «L’intégrité compte en politique», a répété sur Twitter, Mme Rayner. «Le contraste avec le comportement de ce Premier ministre disgracié ne pourrait être plus clair.»

L’ouverture d’une enquête pour ce «beergate» avait mis M. Starmer dans une position délicate, lui qui avait appelé maintes fois Boris Johnson à la démission en raison du «partygate». Le Premier ministre, qui a annoncé jeudi sa démission après une série de scandales, avait reçu une amende pour avoir enfreint la loi – une première pour un Premier ministre britannique en exercice – en participant à son anniversaire surprise organisé pour ses 56 ans, le 19 juin 2020, en plein confinement.

(AFP)





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin