Home Monde Tensions sur le marché de l’énergie: Face à la crise, la France envisage de redémarrer une centrale à charbon

Tensions sur le marché de l’énergie: Face à la crise, la France envisage de redémarrer une centrale à charbon

by admin
0 comment


Publié

«Nous nous gardons la possibilité de pouvoir faire fonctionner la centrale de Saint-Avold si nous en avons besoin l’hiver prochain», ont confirmé les autorités françaises dimanche.

Hormis Saint-Avold (photo), actuellement inactive, il n’y a qu’une seule autre centrale au charbon encore ouverte en France.

Hormis Saint-Avold (photo), actuellement inactive, il n’y a qu’une seule autre centrale au charbon encore ouverte en France.

AFP

Une centrale à charbon de l’est de la France, fermée le 31 mars, pourrait redémarrer cet hiver «compte tenu de la situation ukrainienne» et des tensions sur le marché de l’énergie, a confirmé dimanche le Ministère français de la transition énergétique.

«Aucun charbon russe ne serait utilisé»

«Nous nous gardons la possibilité de pouvoir faire fonctionner la centrale de Saint-Avold quelques heures de plus si nous en avons besoin l’hiver prochain», a déclaré le ministère, confirmant une information de la station de radio RTL.

La centrale mixte de Saint-Avold, en 2018.

La centrale mixte de Saint-Avold, en 2018.

AFP

«Nous resterions, dans tous les cas, en dessous de 1% d’électricité produite par le charbon, assure le ministère, et aucun charbon russe ne serait utilisé.» Il n’y a qu’une seule autre centrale à charbon, à Cordemais (ouest), encore ouverte en France, où plus de 67% de l’électricité produite est d’origine nucléaire, la part des combustibles fossiles étant, en 2020 de 7,5%, dont 0,3% de charbon et 6,9% de gaz.

Inquiétude de la Commission européenne

Ce redémarrage «s’inscrit dans le plan de fermeture», a assuré le ministère, qui précise que l’engagement du président Emmanuel Macron de fermer l’ensemble des centrales à charbon en France «demeure inchangé».

L’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas ont récemment annoncé un recours accru au charbon – le combustible fossile le plus néfaste pour le climat – pour compenser la chute des livraisons de gaz russe à l’Europe. Cette décision a suscité l’inquiétude de la Commission européenne et d’organisations de défense de l’environnement, qui ont pointé le risque d’un déraillement des ambitions climatiques de l’UE.

(AFP)





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin