Home Sport Tour de France : tout ce qu’il faut savoir de la 20e étape entre Lacapelle-Marival et Rocamadour

Tour de France : tout ce qu’il faut savoir de la 20e étape entre Lacapelle-Marival et Rocamadour

by admin
0 comment


Pour la première fois de son histoire, Rocamadour, joyau de la vallée de la Dordogne, accueille une étape du Tour. Puisqu’il s’agit d’un contre-la-montre individuel, les téléspectateurs vont pouvoir savourer longtemps les beautés exceptionnelles de la région où il n’y a pas que le célèbre gouffre de Padirac à visiter.

Un parcours qui se complique sur la fin.

Sylvain Chavanel, avec lequel nous avions effectué le parcours de cette avant-dernière étape, est formel : « Il va demander une concentration supplémentaire. Car ce qui prime, c’est vraiment la fraîcheur physique. On ne raisonne plus en potentiel athlétique, mais en mental. Les difficultés seront en fin de parcours. Au début, il va falloir enrouler le braquet. Mais la fin est vraiment compliquée. Il y a plus d’1,5 kilomètres de montée. Cela ressemble un peu au parcours de 2020 à la Planche des Belles Filles. Un début roulant puis une montée pour finir. C’est vraiment voulu de la part des organisateurs de mettre le plus dur à la fin. »

Le favori. Filippo Ganna.

L’Italien d’Ineos n’a quasiment plus donné un coup de pédale depuis une dizaine de jours. Il semble plus frais que l’immense Wout Van Aert qui s’est, quand même, largement épuisé ces derniers jours. Même si avec le Belge de Jumbo Visma, il ne faut jamais écarter la possibilité du meilleur.

L’œil de Thierry Gouvenou.

« C’est un long contre-la-montre, ce qui n’était plus très habituel chez nous. On aurait voulu qu’il soit un peu plus court mais ce n’était pas réalisable. Cela fera donc 40,7 km. On sait que le dernier contre-la-montre du Tour peut être fatal. On se rappelle tous de la Planche des belles filles il y a deux ans. Les deux dernières côtes peuvent briser le rythme d’un super rouleur ou faire dérailler quelqu’un qui est au bout de son effort. On peut s’attendre à des écarts sur ce type d’épreuve. La région est somptueuse, notamment avec la vallée de la Dordogne. L’essence du vélo c’est de mettre en avant le territoire. Là on a un exemple parfait : personne ne penserait à organiser un match de tennis ou de foot à Rocamadour. Mais en revanche, mettre une arrivée d’étape c’est parfait pour montrer les beautés de la région. »



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin