Home Sport Tour de France : tout ce qu’il faut savoir sur la 9e étape entre Aigle et Châtel

Tour de France : tout ce qu’il faut savoir sur la 9e étape entre Aigle et Châtel

by admin
0 comment


Le Tour repasse la frontière et retrouve la France dans cette étape longue de 192,9 kilomètres où le Port de Mougins, classé en première catégorie, se révèle la plus grosse difficulté du jour.

Le départ au siège de l’UCI

Si la ville d’Aigle, au cœur du canton de Vaud, a été choisie, c’est parce qu’elle abrite le siège de la fédération internationale (UCI). À deux pas, on trouve aussi le centre mondial du cyclisme qui comprend notamment un vélodrome, un circuit BMX et une piste d’athlétisme. Ce qui fait de lui un centre de formation et d’entraînement de très haut niveau.

L’œil de Thierry Gouvenou

« C’est la première étape de montagne avec des cols difficiles et longs. Évidemment, ce n’est pas la plus dure de ce type. Ce sera une bonne mise en route pour ne piéger personne. Sur ce genre de journée, j’imagine plutôt une échappée aller au bout plutôt qu’une énorme bagarre entre les leaders. Le moment le plus dur devrait être le pas de Morgins situé à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. Mais ce n’est quand même pas inaccessible. Selon moi, les favoris ne se serviront pas de cette journée pour se découvrir. Ce sera plutôt une occasion pour ceux qui auront perdu du temps auparavant de se rattraper et de se replacer au classement. À mon sens, cela ne devrait donc pas influencer énormément le classement général. »

Il y a 47 ans, Van Impe

C’est la seconde fois seulement que le Tour de France arrive à Châtel. La première fois, c’était en 1975. Le Belge Lucien Van Impe s’était adjugé le contre-la-montre parti de Morzine. Cette année-là, Van Impe avait terminé troisième à Paris. L’année suivante, il remportait le Tour. C’est le dernier Belge vainqueur du Tour.

Le favori. Le jour de Pinot ?

Compliqué de se perdre en conjectures dans une étape où un bon de sortie pourrait être, enfin, offert à une échappée de quinze ou vingt coureurs. Dans ce genre de scénario rêvé, si Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) réussissait à prendre le bon wagon, il pourrait ensuite tirer son épingle du jeu. Il faudra, toutefois, que le Franc-Comtois ait récupéré de son étape de samedi où il a dû, notamment, mettre pied à terre après avoir pris de pleine face une… musette de l’équipe Trek. Auparavant, il était tombé dans la montée du Col de Pétra Félix.



Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin