Home Monde Washington avertit que la Chine s’apprête à prendre de nouvelles mesures après un exercice à balles réelles

Washington avertit que la Chine s’apprête à prendre de nouvelles mesures après un exercice à balles réelles

by admin
0 comment


AA / Washington / Michael Hernandez

La Chine se prépare à prendre de nouvelles mesures, y compris d’éventuelles « provocations militaires », dans le contexte des tensions accrues liées à la visite que pourrait effectuer une personnalité américaine à Taïwan, a déclaré, lundi, la Maison Blanche.

Cet avertissement intervient après que Pékin a effectué, samedi, un exercice militaire à balles réelles dans le détroit de Taïwan, dans un contexte de tensions croissantes liées à la visite potentielle de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, sur l’île, qui revendique son indépendance depuis des décennies, mais que la Chine considère comme une « province sécessionniste. »

« La Chine semble se préparer à de nouvelles mesures dans les jours à venir et peut-être à plus long terme », a déclaré à la presse John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

« Ces mesures potentielles de la Chine pourraient inclure des provocations militaires, comme le tir de missiles dans le détroit de Taïwan ou autour de Taïwan, des opérations qui rompent avec les normes traditionnelles, comme la pénétration à grande échelle dans la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan, des activités aériennes ou navales qui franchissent la ligne médiane, et des manœuvres militaires qui pourraient être très médiatisées », a-t-il ajouté.

Nancy Pelosi n’a pas dévoilé ses intentions, mais si elle se rend sur place, elle sera la première présidente de la Chambre des représentants des États-Unis à se rendre à Taïwan depuis 25 ans, après le voyage du républicain Newt Gingrich en 1997, qui avait rencontré le président de l’époque, Lee Teng-hui.

Lors d’un briefing, tenu jeudi, Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la défense, a déclaré que l’Armée populaire de libération « ne tolérera jamais les actes séparatistes liés à l’indépendance de Taïwan ni les ingérences extérieures. »

Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a également répété la « ferme opposition » de Pékin à cette éventuelle visite.

Les relations entre Washington et Taipei se sont considérablement développées, les parlementaires et les responsables, anciens et actuels, se rendant sur l’île, qui compte plus de 25 millions d’habitants.

Les États-Unis ont officiellement reconnu la Chine en 1979 et ont transféré leurs relations diplomatiques de Taipei à Pékin, incluant Taïwan comme faisant partie de la Chine continentale dans le cadre de la Politique de la Chine unique adoptée par Washington.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj



Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.





Source link

You may also like

Leave a Comment

France Hebdo

“Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille.”

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

France Hebdo @2022 – All Right Reserved. By Rivedin